4SensVins présente : Domaine de la Taille aux Loups et domaine de la Butte /Jacky Blot

Domaine de la Taille aux Loups et domaine de la Butte / Jacky Blot

 

Ce mois-ci, je vous emmène dans la vallée de la Loire découvrir les vins de Jacky Blot, vigneron emblématique de cette région et même de France. 

 

Courtier en vins de métier, Jacky Blot est tombé amoureux début des années 90 du domaine de la Taille aux Loups, situé en Touraine, dont il devient officiellement le propriétaire en 92. 

Convaincu du potentiel de son terroir à produire de grands vins, Jacky fait partie de ces vignerons visionnaires de l’époque qui ont su tourner le dos à la viticulture conventionnelle, avec pour seule idée en tête de produire des vins purs et identitaires. Malgré des débuts difficiles, il fait partie des vignerons du coin qui ont grandement contribué à sortir de l’ombre les appellations Vouvray et Montlouis. Mais le gus ne s'arrête pas là, il décide 10 ans plus tard de racheter le domaine de la Butte en AOC Bourgueil. Petit domaine d'un seul tenant, il décide, toujours avec son esprit visionnaire, d'isoler en plusieurs parties son coteau lors de la vinification. En résulte des rouges charmeurs, élégants et complètement à contre-courant pour l'époque. Bref, vous l'aurez compris, le gars est un killer, un visionnaire de l'époque et un magicien de la vinif.

 

Domaine de la Taille aux Loups et domaine de la Butte

 

Ces vins sont depuis reconnus et acclamés par la critique, et font partie des grands de la Loire qu'il faut avoir goûté au moins une fois. Je finirai ce poste en vous racontant une anecdote personnelle. J'ai découvert ses vins pour la première fois lors d'un salon. J'en avais toujours entendu parler et il me tardait de les découvrir. J'vous plante le décor. Début 2017, mon boss nous envoie avec ma collègue faire une tournée de Salon dans la Loire, histoire de voir (boire) ce qui s'y fait de bon. En plus les salons, c'était pas des p'tits hein, c'était genre le woodstock du vin, the place to be quoi. Bref, 3 jours de folie à goûter les grands de Loire et de France. On arrive sur le stand de Blot, et c'est sa femme qui nous accueille. On commence par les blancs, dinguerie totale, tout était bon, précis, de très grands vins à émotions. Complètement hypé, on enchaîne sur les rouges. Sa femme nous sert et s'occupe d'autres pros en même temps. On met le nez dans le verre, c'était dingue, puis la bouche, et c'est encore plus dingue. On a eu l'impression de boire un jus de fraise. Certes le moment et la joie de goûter pour la première fois ses vins ont dû y jouer, mais quand même y'avait vraiment un gros niveau. Et là, sa femme revient vers nous en nous disant "par contre ce que je vous fais goûter là, ça sort de cuve, c'est encore un brouillon, ça demande encore à être un peu revue… "

Voilà voilà… rien que son entrée de gamme en rouge en mode "brouillon" nous ont laissé sur le cul. 

 

Domaine de la Taille aux Loups et domaine de la Butte

 

Donc si vous voulez des vins de dingues à des prix raisonnables par rapport à d'autres régions beaucoup plus réputées, foncez sur les vins de chez Jacky Blot !!!

 

4SensVins

Caviste & Herbaliste 

 


4Sensvins présente : Domaine Partagé / Gilles Berlioz

Domaine Partagé Gilles Berlioz sur 4 Sens Vins

 

 

Bienvenue au domaine Partagé, petit domaine à taille humaine situé à Chignin, en Savoie. 

 

Dirigé par Gilles Berlioz et sa femme Christine depuis les années 90, le domaine s'est converti en bio et biodynamie un peu moins d'une dizaine d'années après sa création.

 

Les vins produits sont principalement des blancs en AOC Chignin et Chignin Bergeron, avec notamment des cuvées qui sont rentrées au Panthéon des grands blancs de France comme les Christine, les Filles ou encore les Fripons, dont les étiquettes sont un vrai délire.Gilles fait partie de ces vignerons mythiques, qui ont eu l'instinct et le courage de travailler la vigne et le vin différemment, plus naturellement et plus proche de la nature, à une époque où la chimie était la norme.

 

 

Autant vous dire qu'à l'époque ils passaient pour des fous, pas loin d'être brûlés au bûcher pour sorcellerie (j'exagère mais pas tant). Les vignerons comme Gilles ont su montrer la voie à toute une nouvelle génération qui prône le respect de la plante et du vivant en essayant de retranscrire l'expression la plus simple, la plus proche et la plus pure de leur terroir. Gilles et Christine restent malgré tout des gens simples et leur chaleur de vivre transpire sur leurs visages et dans leurs vins, qui sont un exemple de pureté et de finesse. Ce sont des bourreaux de travail qui malgré tout n'hésitent pas à se remettre en question en étant avare de rencontres et d'interactions humaines.

 

Pour ma part, j'ai découvert leurs vins pour la première fois lors d'un salon, et j'ai eu la chance de partager avec Gilles quelques minutes hors du temps. Au cours de cet échange riche en savoir et chaleur humaine, une de ses convictions m'a particulièrement marqué. Celui-ci a pleinement conscience que ses vins sont plus chers que la moyenne.

 

Certes, le fait d'avoir un domaine plutôt petit (à peu près 6 Hectares si je ne dis pas de bêtises) et que ses vins sont plébiscités par bon nombre de connaisseurs y contribue. Mais c'est également dû au fait que le peu d'employés qui travaillent avec lui sont payés convenablement et à hauteur de l'ampleur de la tâche que le métier exige.

 

Perso ce genre de discours, ça m'parle ! 

 

Si vous souhaitez découvrir le domaine en images, sachez que les bons vivants de chez "Gueuleton" y ont déposé leur brasero. La vidéo juste ici 👇

https://youtu.be/t_mjvc70aUU

 

 

J'espère qu'à travers ces quelques lignes je vous aurai donné envie de découvrir les vins de ce grand monsieur qu'est Gilles Berlioz, et qui je trouve, porte très bien son nom !